Enrencontre Danielle Schramm début d’année, la classe de 2nde 2 a participé au Prix Jean Monnet des Jeunes Européens organisé dans le cadre du festival des Littératures Européennes de Cognac qui cette année était sur le thème du Portugal. Nous avons du lire 3 livres et voter pour celui que nous avons préféré. Nous avons eu l’occasion de rencontrer la traductrice du livre Le fils de mille hommes de Valter Hugo Mãe.

Pour commencer le 9 septembre, Mme Suaudeau et Mme Thézard nous ont présenté les livres et nous ont lu les résumés pour nous raconter les intrigues.

Les livres qu’elles nous ont présenté étaient Elise sur les chemins de Bérengère Cournut, Le Fils de mille hommes de Valter Hugo Mãe et Les survivants de Alex Schulman.

elise sur les chemins

le fils de mille hommes

les survivants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions jusqu’au 7 novembre pour lire les 3 livres et voter pour celui que nous avons préféré.

 

Le 10 novembre, Eléa et Théo ont eu l’honneur d’aller à la délibération à Cognac porter la voix de notre classe. Le matin, ils ont eu la chance de faire un débat avec les élèves des autres lycées participant à ce prix, pour choisir le lauréat et les extraits lus lors de la remise des prix le 18 novembre. L’après midi, ils ont pu écrire les compliments adressés à chaque auteur lors de la remise des prix. Eléa et Théo ont partagé leur ressenti sur cette journée :

« J’ai aimé le débat avec les personnes que je ne connaissais pas , c’était enrichissant malgré le stress qui était présent » Théo

« J’ai aimé la journée car nous avons pu échanger avec les ados de notre âge et partager nos émotions à la lecture. Le débat m’a donc permis de revoir mon avis sur les livres. L’écriture des compliments m’a paru très difficile surtout pour le lauréat mais nous avons finalement réussi à les écrire avec l’aide des professeurs, des élèves de première et de terminale littéraire. » Eléa

 

rencontre Danielle Schramm

Le jeudi 17 novembre nous avons eu la chance de rencontrer Danielle Schramm, la traductrice de Valter Hugo Mãe. Nous lui avons posé nos questions sur son travail. Par exemple à la question « est ce que le livre vous a posé des problèmes de traduction particuliers ? » elle nous a répondu qu’il y a plein de difficultés car il faut être au plus proche de ce que l’auteur veut dire. Malgré l’absence de Valter Hugo Mãe, la rencontre avec la traductrice a été très intéressante car ce n’est pas un métier dont on entend parler tous les jours.

rencontre Danielle Schramm 1

 

Nous n’avons pas pu nous rendre à la remise du prix le 18 novembre, attribué à Alex Schulman pour Les Survivants, mais cette expérience a été enrichissante, nous permettant de lire des romans différents de nos lectures habituelles.