Article paru dans la revue n°4 du CARdie de l’Académie de Poitiers.

PrendreMontage théâtre la parole en public, c’est inscrire sa voix dans un espace plus large que celui du confinement personnel, c’est se sentir responsable d’une parole portée haut et ce n’est pas chose aisée.

Beaucoup d’élèves aujourd’hui, manquent d’outils, de méthodes et d’expérience pour y arriver, sans parler de l’estime de soi qui est souvent fragile voire inexistante. Or, à l’heure du grand oral, la nouvelle épreuve du baccalauréat général et technologique, il est plus que jamais demandé aux étudiants de s’exprimer clairement, d’arriver à déployer une certaine aisance tout en étant capable de mobiliser leurs connaissances et d’argumenter leurs propos de manière personnelle et sensible.

Tout théâtre 2ndeau long de l'année, les secondes de l'option théâtre ont œuvré à la création d'un spectacle sur les femmes migrantes Nous avons pu rencontrer ces femmes fortes de courage et d'espoir grâce à l'accueil qui nous a été réservé au CADA de Sommières du Clain et par l'intermédiaire de la Cie des Goules Poly intervenant cette année dans nos cours. Le confinement ne nous ayant pas permis de jouer ce spectacle devant le public, nous avons décidé de capter quelques moments de nos séances de travail derrière les écrans pendant la quarantaine. Merci à tous pour l'énergie déployée et surtout aux élèves restés enthousiastes malgré les conditions difficiles.

Et mercis renouvelés à Damien Guittard pour son travail de montage.

Pendantthéâtre confiné le confinement, les étudiants de l'option théâtre ont fait preuve d'une incroyable faculté d'adaptation. Le travail sur les textes théâtraux s'est poursuivi derrière les écrans sur les plateformes virtuelles. Les problèmes de micros, de connexion n'ont pas eu raison de leur enthousiasme et c'est dans la bonne humeur que les cours ont pris une forme nouvelle dont voici un petit condensé !

Merci à Damien Guittard pour la réalisation de la vidéo.

LePhoto théâtre cada jeudi 20 février, dans le cadre de leur travail de création autour du texte Eldorado de Laurent Gaudé, les élèves de l’option théâtre ont rencontré des migrantes hébergées au CADA de Sommières du Clain, près de Gençay*.

Cinq femmes sont venues au lycée pour échanger avec nous sur leurs parcours singuliers, leurs doutes, leurs espoirs. Fatoumata, Mara, Gundoba et Marina se sont d’abord présentées. Ressortissantes du Congo, de Guinée, de Tchétchénie et de Syrie, elles nous ont parlé de la situation tendue dans leurs pays, notamment vis à vis des femmes, de leur courage, de leur confiance et de leur souhait de paix retrouvée. Ensuite, Christelle, la responsable, nous a expliqué les démarches administratives longues et difficiles à mettre en œuvre dans le cas d’une demande d’asile.

Etant 5e6ed975fd21ca7c6d8b45cedonné les circonstances, les élèves de Première et Terminale n'ont pu jouer leur spectacle le vendredi 13 mars. Une générale publique devant une salle réduite à cent spectateurs a cependant pu être présentée l'après-midi. Si l'air du temps nous le permet, nous prenons date avec vous, le mercredi 27 mai à 20h45 à La Margelle pour une nouvelle représentation, sans les Goules Poly mais avec les élèves de Seconde. Malgré le confinement, nous poursuivons nos répétitions et notre travail en ligne sur les plateformes virtuelles, et vive la technologie au service de la création ! 

LesTerm Goules 2 élèves de 1ère et terminale de l’option théâtre du lycée se donnent en spectacle avec la Cie des Goules Poly le vendredi 13 mars à 20h45 à la salle de la Margelle à Civray.

Pour un soir, la voix des invisibles émerge. La parole est donnée à ceux qui pensent tout bas et ne peuvent pas toujours dire tout haut. Les élèves ont écrit autour de ce dont on est tissé : nous, les autres, le monde : celui qui est et celui dont on rêve. Ils ont travaillé autour de la thématique de la femme, celle qui part, celle qui migre pour échapper à sa condition, celle qui reste et qui cherche sa place.

En collaboration avec la Cie des Goules Poly, ils présenteront leur travail en première partie du spectacle « Sur la place ».

Venez nombreux les applaudir !

Réservations : https://www.vostickets.eu/billet?ID=LA_MARGELLE&SPC=13760

Nous Photo article camille minavons assisté, avec l’option théâtre, au spectacle de danse et de musique Darlig Stoøte de la compagnie Cicle à la salle de La Margelle de Civray. Il était interprété par un pianiste et une danseuse et racontait l’histoire d’un concertiste qui avait pour projet de donner un récital, mais le problème était qu’une danseuse avait élu domicile DANS son piano à queue. « Dans Dårlig støtte : un pianiste danse, une danseuse joue et un piano roule ! De la contorsion au théâtre, un trio original entre l’instrument et les deux interprètes s’engage. »

Textethéâtre de la vidéo extrait de L'Acteur invisible de Yoshi Oïda lu par les élèves de 2nde  : Louis, Souaïline, Ines, Mathéo et Emma.

"Réveils de l'inexprimable, lueurs, espoirs, transports et illuminations, pressentiments et hallucinations ou hantises de l'inconnu, recherches pour s'évader vers un monde dont on sent l'appel intérieur, délivrance et possession de soi-même, sensations et sentiments qui ouvrent les demeures des esprits et des idées et font pressentir le divin : n'est-ce pas cela le théâtre ? N'est-ce pas aussi le miroir enchanté de la poésie ? On ne tirera pas au clair l'idée du théâtre, parce que ce n'est pas une idée claire : c'est un domaine où les êtres et les choses touchent enfin à la liberté." Louis Jouvet.

Vidéo réalisée par Damien Guittard.