Mot du proviseur

Une fois encore le lycée Theuriet se distingue et se classe parmi les meilleurs établissements. Les résultats au baccalauréat sont excellents, mais, surtout, le lycée accompagne ses élèves avec une forte probabilité qu’ils obtiennent le baccalauréat à l’issue d’une scolarité entière dans l’établissement, y compris en redoublant.

À la rentrée 2016, le lycée se lance dans plusieurs expérimentations de façon à proposer un offre très complète aux lycéens, leur permettant d'envisager toutes les poursuites d'études.

1. Le stationnement est interdit devant le lycée.

2. Toute personne entrant dans l’établissement doit se présenter à l’accueil. Un registre des personnes entrant est tenu.

3. La vigilance de chacun est de mise, en particulier pour signaler sans délai la présence de toute personne suspecte aux abords de l’établissement.

Pour les conseils de classe du 1er trimestre qui auront lieu du 30 novembre au 15 décembre 2015 nous expérimentons une nouvelle formule.

Un rendez-vous est proposé aux parents de façon à ce qu'ils puissent échanger avec quelques professeurs (trois le plus souvent) sur le contenu du bulletin et les objectifs/conseils à travailler pour le trimestre suivant. De cette façon, les parents peuvent assister en quelque sorte au conseil de classe de leur enfant en même temps qu'il bénéficieront d’un rendez-vous personnalisé.

 

Chers élèves, Chers parents,

Cette rentrée verra l’arrivée de 559 élèves au lycée THEURIET, soit encore 9 de plus que l’an dernier.

Nous vous remercions sincèrement de la confiance que vous nous faites.

L’année sera à nouveau marquée des spécificités fortes du lycée THEURIET que sont l’engagement dans des projets variés et innovants, l’accompagnement au plus près des élèves que permet la taille raisonnable de l’établissement et la volonté renouvelée de développer l’ambition des élèves pour les études qu’ils auront à engager après le baccalauréat.

Source : Le ParisienDepuis quelques jours dans la presse ou sur Internet sont sortis des classements, certains disent palmarès à tord car il ne s'agit pas de "gagnants" et donc de perdants, à partir de différents chiffres donnés par le ministère de l’Éducation Nationale.

Les journaux les moins attentifs à la réalité des établissements scolaires ne prendront, pour faire leur classement, que le résultat brut, celui du taux de réussite au baccalauréat. Ce qui est une absurdité, puisque cela voudrait dire :