L'anglais, l'air de rien

 

La classe à coloration euro

 

ce n’est pas
une classe euro classique.

car

  • elle ne prépare pas à l’option SELO au BAC ;
  • elle ne rajoute pas d’heures aux élèves.

 

c’est

Les cours du programme de seconde en SES, Mathématiques et Physique-Chimie, réalisés en partie en anglais.

Un atelier d’Accompagnement Personnalisé en Première ouvert à tous les élèves intéressés de L, ES et S
co-animé par un professeur d’anglais et un professeur de Sciences Physiques.

Une pratique de l’anglais sans objectif, gratuitement, pour le plaisir, l’air de rien.

Un apprentissage l’air de rien de l’anglais.

Deux projets d’échange : avec un lycée à Calcutta en Inde et avec un lycée en Allemagne.

mais c’est surtout,
un lien
entre élèves, et avec les enseignants,
un lien, l’air de rien.

  

Quelques exemples de pratiques pédagogiques en seconde :

  • l’anglais n’est jamais obligatoire, ni à l’écrit ni à l’oral ;
  • si l’anglais est utilisé par un élève, il est valorisé par un bonus systématique ;
  • à l’oral, l’accent n’est jamais corrigé ;
  • ni même une faute, tant qu’elle ne nuit pas à la compréhension.

 

Mardi Lübz 9et mercredi matin, les élèves français et allemands ont continué à travailler ensemble à leurs projets respectifs. Mercredi après-midi a été consacré à la mise en commun des travaux de chaque groupe. Puis, les allemands avaient prévu un goûter de départ au gymnase. Ils avaient préparé des gâteaux, prévu des boissons et organisé un grand tournoi de volley-ball au cours duquel professeurs et élèves se sont affrontés dans la joie et la bonne humeur.

A la fin de la journée, chacun est reparti avec son / sa correspondant(e) pour profiter de la dernière soirée ensemble. 

Jeudi matin, après des au-revoir teintés d'impatience de se retrouver en France, nous sommes partis pour passer la journée à Berlin. Le matin, Mme Roy avait organisé la visite du Reichtag (le Parlement allemand), puis elle nous a emmenés au Mémorial des Juifs assassinés d'Europe. C'est un mémorial situé en plein cœur de la ville, et constitué de milliers de stèles en béton de tailles différentes et installées sur un sol qui n'est pas droit. Le but de ce mémorial est de provoquer le malaise en pointant l'absurde de l'Holocauste.

Cette visite nous a beaucoup impressionnés. 

Nous avons pu passer l'après-midi en quartier libre à Berlin. Certains ont continué leur shopping de Noël, d'autres ont visité des musées. Nous avons ensuite dîné au restaurant avant de repartir en direction de Civray où nous sommes arrivés vendredi 20 à 18h30. 

De l'avis de tous, cette semaine à été riche en échange et en découverte. A nous maintenant de préparer la venue de nos amis allemands et de leur réserver un accueil à la hauteur de celui que nous avons reçu !