Nous Photo article camille minavons assisté, avec l’option théâtre, au spectacle de danse et de musique Darlig Stoøte de la compagnie Cicle à la salle de La Margelle de Civray. Il était interprété par un pianiste et une danseuse et racontait l’histoire d’un concertiste qui avait pour projet de donner un récital, mais le problème était qu’une danseuse avait élu domicile DANS son piano à queue. « Dans Dårlig støtte : un pianiste danse, une danseuse joue et un piano roule ! De la contorsion au théâtre, un trio original entre l’instrument et les deux interprètes s’engage. »

 

Ce spectacle, conçu autour du répertoire d’Edvard Grieg, mélangeait avec tendresse et humour la danse contemporaine, le théâtre et la musique classique. Les deux personnages jouaient de leurs représentations en endossant les costumes de protagonistes loufoques et attendrissants SUR et DANS un piano à queue.Le pianiste jouait très bien son rôle de concertiste dépassé par la créature habitant son instrument. Il était également très émouvant d’observer l’éveil de la danseuse se mettant à danser de plus en plus élégamment sur les notes du pianiste qui, tel un démiurge la façonnait au fil des compositions de Grieg.

Photo article camille min