Jbiotech 4eudi 16 Mai, les élèves de l'EDE Biotechnologies ont pu visiter avec curiosité le laboratoire SGS à Saint-Benoît (Grand Poitiers). Avec plus de 18 laboratoires, 95000 employés et 2400 bureaux présents dans le monde entier, le groupe de Société Générale de Surveillance est une multinationale dont le siège se trouve à Genève, en Suisse. C'est madame Mélanie Da Silva, ancienne élève du lycée Theuriet et maintenant directrice d'étude qui nous a fait visiter les locaux.

  • Que font-ils ? 

Les techniciens et chercheurs de SGS effectuent des analyses précliniques sur de nouveaux médicaments. C'est-à-dire qu'ils contrôlent, vérifient, analysent, et certifient ces produits selon des normes qui visent à protéger la santé des consommateurs ainsi que celle de l'environnement. 

  • ​Comment font-ils ?

​SGS reçoit des échantillons de médicaments ayant été contrôlés positifs aux tests précédents. À partir de son arrivée au laboratoire l'échantillon doit obligatoirement passer dans 3 grands secteurs d'activité.

​La réception et vérification : Premièrement l'échantillon est réceptionné à l'accueil du laboratoire où il est vérifié et entré dans une base de données informatique grâce à un code-barre. Cela permet de suivre le produit tout au long de la procédure.

​L'analyse : Deuxièmement le produit est analysé grâce à de performantes machines du domaine de la chromatographie. Les tests peuvent être également réalisés sur un groupe de 10 à 3000 patients de différentes "phases". (La phase 1 correspond à un patient sain. La phase 2 et 3 correspondent, elles, à un patient malade) Lors de ces manœuvres, les techniciens et chercheurs sont contraints a des règles minimales strictes. ( le port d'une blouse, de gants et de lunettes) 

​Certification :  Enfin, lorsque l'analyse est terminée, SGS décide de valider ou non le produit et ainsi pouvoir faire un rapport. Cette validation (si elle est positive) mènera à une mise sur le marché et à la commercialisation du produit. 

​Ainsi le travail est réparti dans plusieurs corps de métier. En moyenne, 10 ans s'écoulent avant que le produit ne soit commercialisé. 

  • Comment le laboratoire est-il organisé ?

Pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions tout en étant organisé, le laboratoire possède plusieurs salles pour différentes activités : 

- Les salles à ccontrôle d'accès : Ce sont celles où les échantillons et les substances de référence sont stockés dans d'énormes congélateurs à une température de - 75°C ou dans une chambre froide à - 24°C pour les échantillons à ne pas décongeler. Donc seul certaines personnes sont autorisées à y entrer, pour des raisons de sécurité.

- Les salles de production/d'analyse : elles sont de plus en plus technologique avec du matériel très récent, informatisé et performant. 

- Les salles radioactives : le laboratoire possède un endroit entièrement dédié au domaine de la radioactivité. Mais cette activité reste moindre par le nombre de clients plus faible et par la gestion des déchets très difficile. La radioactivité reste une activité très sensible, alors lorsque le personnel manipule, il doit, obligatoirement, se place derrière un écran de protection et une hôte aspirante.

- Laboratoire de Biologie-Cellulaire : Il est spécialisé dans les tests des échantillons sur cellule. Par exemple, des tests de taux de fixation du produit sont réalisés dans cette pièce. 

  • Quelles études faut-il faire ?

Madame Da Silva, nous ayant fait visiter le laboratoire, ancienne élève du lycée André Theuriet, nous a décrit son parcours. Elle nous a précisé, avant, qu'elle ne voulait pas faire de longues études, ni de thèse académique.​

Après un BAC Scientifique elle a fait un IUT en analyse biologique chimique à la Rochelle. Elle a ensuite été admise à l'école Polytechnique de Marseille en Biologie, spécialité pharmaceutique. Elle a réalisé de nombreux stages qui lui ont permis de rencontrer de nouvelles personnes et de créer des contacts professionnels pour le futur. Enfin elle a tout de même réalisé une thèse à Montpellier et est arrivée au laboratoire SGS à St-Benoit en tant que directeur d'études. (BAC+8) 

Nous avons tous beaucoup apprécié cette visite, très enrichissante, même si certaines choses étaient parfois difficiles à comprendre. Nous avons vite été plongés dans l'atmosphère d'un laboratoire avec port de lunettes et de blouses, et avons appris de nombreux aspects des travaux effectués ici. Nous remercions vivement madame Da Silva et les personnes qui nous ont accueillis, ils se sont montrés bienveillants et très ouverts à nos questions.