Tous les chemins ne mènent pas à RomeDimanche 26 mars, nous avons quitté Civray aux alentours de 9h30. Nous avons roulé sans encombre jusqu’aux environs du tunnel de Fréjus (frontière avec l’Italie) et c’est là que tout a basculé…

Lors de notre pause-dîner, le car a décidé de ne pas redémarrer. Nous connaissons donc maintenant parfaitement l’aire de repos de Rieu-Sec, dans laquelle nous avons passé 15 heures. Nous avons donc pu expérimenter toutes les positions possibles et inimaginables pour dormir dans un bus.

Cette expérience nous a permis de développer notre patience et de nous familiariser avec la vie en communauté. Vers 10h, un nouveau chauffeur conduisant un nouveau car est arrivé, réveillant en nous l’espoir d’atteindre notre but : Rome.

Finalement, nous n’avons pas atterri à Rome mais à Florence, nous permettant d’admirer le littoral italien sous un magnifique soleil. Comme quoi, la vie est « une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ! »