Lycée André Theuriet

Samedi 14 octobre de 14h à 4h du matin

Séjour en Sicile

Départ pour la SicileLes objectifs de ce séjour sont de découvrir les lieux où s'est exercée la première démocratie, de revisiter la mythologie grecque et d' effectuer une première approche philosophique ; d'étudier la culture orthodoxe mais aussi de découvrir sur le terrain, un pays du sud de l'Union Européenne avec ses particularités et ses aménagements littoraux.

Nous remercions la région Poitou-Charentes qui apporte son soutien non seulement à ce projet mais à tous ceux proposés par le lycée et ceci, grâce à une dotation accordée dans le cadre du Budget Participatif des Lycées.

Les élèves du lycée André Theuriet qui ont participé à ces "aventures méditerranéennes" ont toujours montré de nombreuses qualités de savoir-vivre. C'est pourquoi nous restons motivés pour tenter à nouveau cette expérience dont chacun sort grandi.

Embarquement sur le ferryNous sommes partis du Lycée Andrée Theuriet vers 16h10. Nous avons roulé jusqu'au tunnel du Fréjus qui sépare la France de l'Italie, nous l'avons traversé aux environs de 2h30. Nous avons pu constater qu'à cet endroit il y avait plusieurs centimètres de neige.

Nous avons en fait passé toute la nuit dans le bus avec des pauses à intervalles réguliers. A travers les fenêtres du bus nous avons pu différencier les contrastes des paysages entre la France et l'Italie.

TLe temple de Segestehis morning, le ferry est arrivé à 6h30 à Palerme. After, nous avons pris le bus jusqu'à Segeste pour visiter le site archéologique, après des escalades sportives nous avons atteint le théâtre où nous avons pu assister à un petit concerto de charmantes petites britanniques. Les cheveux dans le vent nous nous sommes arrêtés manger au bord d'une petite crique paradisiaque .
Puis nous nous  sommes dirigés vers le site de Selinonte auquel nous n'avons pu accéder, pour fermeture exceptionnelle imprévue. Malgré ce triste refus nous n'avons pas baissé les bras et avons décidé de visiter cette petite, mais sympathique, ville nommée Sciacca, premier port de pêche de Sicile.


Agrigente : la vallée des temples
Le réveil de ce matin était plutôt difficile, à 8:00 nous avions rendez-vous pour le petit déjeuner, bien qu'un groupe de filles nous ait lâchement doublé, le brunch s'est bien déroulé.

Ensuite nous sommes allés jusqu'à la vallée des temples, à Agrigente, pris dans une tempête d'une rare violence... « Atchoum !! », où quelques uns d'entre nous ont attrapé un rhume en écoutant le cours d'histoire géographie. Après ce périple matinal, nous avons pu enfin prendre notre pique-nique.
Nous nous sommes ensuite dirigés en direction de l'huilerie « Val Paridiso » de Camastra. où le groupe a eu l'occasion de savourer de l'huile extra vierge. Après de tristes adieux avec Francky notre interprète, nous écrivons notre testament depuis le fond du bus.

L'oreille de DenysLa nuit dernière, nous avons dormi à l'hôtel Hélios dans l'est de la Sicile, dans de charmantes chambres donnant sur la plage et la mer. Nous avons dégusté des énormes lasagnes et la moitié d'un poulet. Cependant, la cuisine était délicieuse mais trop copieuse pour nous.

Ce matin, le bruit des vagues et les doux rayons du soleil nous ont réveillés pour commencer une journée ensoleillée. Ensuite, nous avons plié nos bagages pour aller en direction de « L'oreille de Denys » et le théâtre grec. En visitant ce site, nous sommes rentrés dans l'oreille de Denys (une grotte) pour chanter tous en cœur, cette grotte servait à l'époque à extraire de nombreux matériaux par les esclaves sous le règne de Denys, qui utilisait la sonorité pour écouter les esclaves d'où le nom de la grotte « L'oreille de Denys». Puis, nous avons eu un intermède poétique pendant lequel nous avons du inventer nos propres poèmes sous forme de haïkus, acrostiches et calligrammes.

 

Dans le théâtre de TaormineHier soir, nous avons découvert le dernier hôtel du séjour et nous l'avons trouvé encore plus charmant que les précédents. Nos chambres sont rassemblées autour d'une piscine, quel supplice de ne pas pouvoir s'y baigner.

Nous nous sommes réveillés le cœur léger car nous n'avions pas le souci de refaire nos valises comme les matins précédents.

Nous devions être habillés chaudement pour pouvoir monter sur un Etna enneigé. La vue était magnifique et pour en avoir une meilleure les professeurs nous ont incité à monter une pente très raide, mais une fois descendus nous avons riposté en leur imposant une bataille de boules de neige.

La chapelle PalatineAprès avoir voyagé pendant près de 3 heures pour nous rendre à Palerme, les professeurs nous ont emmenés pour une balade dans la ville, après s'être restaurés.
Le chemin menant aux monuments historiques nous a permis de traverser une partie de la ville à pieds, à travers les faubourgs. Nous avons croisé des marchés riverains où on y vendait toutes sortes de biens: légumes, fruits, poissons, souvenirs de la région. Cependant, quelques événements inhabituels se sont produits: un vendeur à motocyclette nous a fait une présentation de son innovation stupéfiante, une chaîne HI-FI se tenant à l'arrière du véhicule.

Devant le site de PiseLa nuit sur le ferry s'est plutôt bien déroulée malgré les mouvements du bateau. Le réveil fut difficile et très tôt, à 6 heures alors que nous accostions à Naples. Nous avons pris le bus aux alentours de 7 heures, en direction de Pise, la matinée dans le car se déroula calmement puisque nombre d'entre nous était retourné au pays des rêves. Après cette matinée de route, nous nous sommes arrêtés déjeuner non loin de Florence.

Cet après-midi nous avons découvert le fameux site de Pise pour contempler sa célèbre tour et faire de petites emplettes. Au moment où nous vous écrivons, nous nous trouvons dans le bus en direction de notre dernier repas tous ensemble et du tunnel de Fréjus qui nous amènera en France.