Après un trajet de 1h30 dans des conditions lamentables,  nous arrivâmes à Coimbra en milieu de matinée avec notre effectif décimé. Nous étions désormais 18. Nous ne pouvions plus reculer, nous gravîmes quelques 2000 marches avant d’arriver devant l’université. Nous mangeâmes ce que l’on trouva dans les poubelles et sur la route, dans un jardin qui était, il le faut dire, effrayant. Une guide qui était méchante, nous fit gravir la montagne et ses dangers. Dix d’entre nous périrent. Nous vîmes des cathédrales. Quartier libre : c'est le moment pour s'enfuir mais maître Gautron nous avait à l’œil. Tout le groupe restant fut fouetté et nous dûmes  regarder manger nos maîtres sans rien avoir sous la dent, s'il nous en restait une… Ma foi, nous survivâmes un jour de plus, direction Bilbao.

Oups le premier avril est déjà passé, voici la vérité...

Après un court trajet  en bus, nous arrivâmes à Coimbra, une des plus vieilles villes du Portugal. Brève visite de la ville, le matin avant de manger dans un jardin. Pas le temps de digérer, nouvelle visite plus approfondie avec une guide. Visite de la plus vieille université du Portugal, puis quartier libre pour faire des achats. Dîner dans un restaurant et spectacle de fado. Le fado de Coimbra est unique pour son histoire et ses instruments, il parle de solidarité, d'amitié et d'amour. Nous avons tous apprécié le spectacle, émouvant. Festivités terminées du moins pour aujourd’hui... Il est temps de repartir en direction de Bilbao pour une nuit dans le bus.

Voir tous les articles du séjour