Dans le cadre de leur exploration du spectacle vivant et plus particulièrement celui de la création en résidence d’artistes, les élèves de l’option théâtre du lycée André Theuriet, ont assisté à une répétition générale et au concert du « Laure Sanchez Quintet » à la Margelle de Civray. L’objectif de cette rencontre était d’aborder le volet de la création en résidence et la sonorisation du spectacle vivant. Le groupe, formé pour l’occasion, présentait un répertoire inédit de compositions personnelles de Laure Sanchez.

Une élève de TL, Maryam, témoigne de cette journée : « Ils sont sur scène, 2 femmes pour les voix et les chœurs et 3 musiciens : Robin Magord, un ancien élève du lycée, au clavier, Nicolas Girardi à la batterie et Johary Rakotondramasy à la guitare. Laure, au centre de la scène avec sa guitare ou sa contrebasse est entourée de sa formation. Le groupe nous a présenté des compositions originales de la jeune femme dans un style très newjazz/soul avec des accents rock, parfois.

Ce jour-là, nous avons pu assister à leur répétition entrecoupée de dialogues avec les musiciens très ouverts et accueillants. Sur la scène, une belle complicité souriante. En discutant entre les morceaux, nous avons appris leur âge - pas si loin du nôtre- et leur situation professionnelle : encore élèves au Conservatoire de Bordeaux, ils ont peu de temps à consacrer aux répétitions et mènent plusieurs projets de front. Ils nous ont donc parlé de leur joie de pouvoir travailler ensemble à temps plein pendant cette résidence à la Margelle et de pouvoir y créer de nouveaux morceaux originaux. Après cette semaine de travail intense, Laure nous a dit qu’elle souffrait d’une extinction de voix, mais elle a, malgré tout, partagé sa bonne humeur avec nous et c’est en toute simplicité que nous avons pu échanger. Par la suite, je l’ai contactée et elle a eu la gentillesse de me répondre. J’ai également apprécié l’ambiance tamisée et doucement colorée donnée par les éclairages. Bref, nous avons rencontré de jeunes gens talentueux, drôles et gentils, j’ai beaucoup aimé ! »