AIMG 1554près une nuit plus que reposante et un petit déjeuner complet, direction Montgenèvre et surtout le mont Chenaillet pour une randonnée d’une journée.

Bon, on vous l’avoue, on n’était pas vraiment motivés… Mais les magnifiques paysages nous ont de suite fait changer d’avis. Après un ascension d’1h45 environ nous nous sommes retrouvés sur un drôle de sol : de la lithosphère océanique ! En bons géologues que nous sommes, nous savions que celle-ci correspond à de la croûte océanique surmontant une partie du manteau. Nous marchions donc sur le fond fossilisé d’un océan : l’océan alpin. 

Nous avons été époustouflés par cette découverte.

L’après-midi, nous nous sommes séparés en deux groupes : l’un, impatient d’atteindre le sommet du Chenaillet (2650 mètres d’altitude !), tandis que l’autre se reposerait en contrebas. 

La tête remplie d’images de gabbros et autres roches sous-marines, nous avons repris le bus et cela était dur de quitter ce site unique, mais nous étions fiers de nos performances à la fois physiques et géologiques. Demain, à nous Briançon et ses forts !