Classe du Futur : la pédagogie inversée

Studio TV1Une fois encore, le savoir-faire du lycée a été salué par la visite du Vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine, venu voir quels étaient nos nouveaux projets numériques...

La création du studio télé allant permettre la réalisation de capsules vidéos, destinées à favoriser la qualité des apprentissages et l'autonomie des élèves.

Article paru dans la Nouvelle République.Visite du Vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine

Les lycées de Civray reconnus pour leur expertise et leurs innovations pédagogiques liées au numérique !

À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 14ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative ont présenté leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Partages, échanges & contributions avec le numérique ».

"Classe du futur" et "Projet webTV" à Civray : deux projets innovants dans deux lycées ruraux... lire la suite de l’article

 

LudoviaLors de la 14ème édition de Ludovia à Ax-les-thermes en Ariège, la région Nouvelle Aquitaine étant invitée d'honneur, le lycée André Theuriet a été convié par l’académie de Poitiers et particulièrement par la DANE pour présenter lors d'ateliers les projets expérimentaux de la classe du Futur et web-tv.

Cela a été l'occasion d'évoquer le dynamisme et la réflexion pédagogiques et de montrer comment l'équipe éducative tente de répondre aux écueils inhérents à la ruralité de notre lycée mais aussi à la volonté d'innover et de rendre nos élèves à la fois plus autonomes, actifs et ambitieux.

Pour visionner le diaporama présenté lors des ateliers, cliquez-ici

Un long article a été consacré à nos expérimentations dans Ludomag

La vidéo Futurosophieci-dessous met en scène une nouvelle façon d'enseigner la philosophie.
Au-delà l'habituel cours magistral, le cours inversé offre une meilleure approche, plus individuelle, qui permet une assimilation plus poussée du cours.
Le temps passé en classe, dans un environnement configuré pour être plus évolutif, est plus dynamique. Les élèves sont plus réactifs et des travaux de groupes les amènent à une utilisation réelle de leurs compétences en cours d'acquisition. L'échange professeur/élève en est grandi car multiplié.
Ainsi, la philosophie n'est plus seulement un cours qui s'écoute mais qui se vit !

 

 

IlLa classe inversée en TES y a plus d'un an déjà, une équipe de professeurs a réfléchi à la mise en place d'un projet innovant pour le Lycée André Theuriet.
Après plusieurs participations à des conférences regroupant des établissements scolaires européens à Dublin et à Lisbonne dans le cadre de Living Schools Labs, l'idée d'une classe du Futur a émergé. Il s'agit de repenser la configuration de la classe, des outils de travail et la pédagogie.
C'est donc un changement important pour les élèves et les professeurs qui a été pensé.
Notre projet a obtenu le soutien de la Région grâce auquel ces Classes du Futur ont pu voir le jour.

Il a été décidé que cette expérience concernerait les deux classes de TES afin de les préparer au mieux aux études supérieures.

À travers les vidéos nous vous proposons de découvrir :

  • Le mobilier des salles 9 et 10 : des tables à roulettes, des tableaux d'écriture, une liseuse, un vidéo-projecteur interactif financés par la Région.
  • L'utilisation d'outils numériques : chaque élève est doté d'un PC hybride (PC et tablettes).
  • La mise en place de la pédagogie inversée

 

Expérimentation au lycée : la classe du futur en TES

 

Canope

______________

 

 

Classe du futurLes classes du futur sont reparties pour une nouvelle année, armées de la réussite des élèves qui l'an passé ont expérimenté cette nouvelle façon de travailler et réussi au baccalauréat encore mieux que l'année précédente.
Les professeurs des deux classes concernées (TES1 et TES2) ont réuni les parents des élèves lundi 14 septembre pour leur présenter le projet et répondre aux nombreuses question qu'un projet si innovant ne manque pas de susciter !
L'expérimentation se poursuit donc, avec de nouveaux projets encore qui se font jour... Affaire à suivre donc !

Le Lycée André Theuriet de Civray et le lycée pilote innovant international (LP2I) de Jaunay-Clan ont développé des stratégies très poussées pour utiliser les outils numériques à bon escient. Leur fonctionnement préfigure ce que sera certainement la classe du futur. Premier tour d?horizon.
 

Exit les cours magistraux ! Dans la classe du futur, les élèves travailleront en groupes avec des tablettes et des dalles interactives. C’est en tout cas la conception de l’avenir imaginée par l’équipe pédagogique du Lycée André Theuriet de Civray.

Chaises à roulettes et classes multifonctions

Deux salles ont été entièrement réaménagées avec des îlots, des espaces multimédias, des murs d’écriture… Élèves et enseignants ont été équipés d’ordinateurs pour rester connectés en permanence, via Wifi, avec le tableau blanc interactif, l’imprimante et les appareils de leurs camarades. Ils utilisent les réseaux sociaux et les espaces numériques collaboratifs selon les principes de la pédagogie inversée. Même les tables ont été remplacées par des chaises dotées de roulettes et de tablettes pour alterner facilement les modes de travail (groupe, collectif, individuel). Il fallait y penser !

 

Modularité instantanée : les élèves peuvent passer d'un mode conférence à un travail en groupe en quelques secondes :

Co-construction élèves-professeurs

Les enseignants déposent leurs documents en amont sur des padlet en ligne. Charge aux élèves de préparer le cours en effectuant des recherches personnelles. « Les enseignants nous fournissent une base, à nous de l’enrichir pour aller plus loin sur un sujet », indique un élève de terminale ES. En anglais, la professeur diffuse des vidéos et un questionnaire sur le tableau blanc interactif. Les élèves répondent grâce à un QR code. Une façon de savoir d’un seul coup d’œil si le cours a bien été compris par la classe et d’établir des statistiques.

Même objectif au lycée pilote innovant international (LP2I) de Jaunay-Clan. Les chaises à roulettes en moins ! Les manuels scolaires ont disparu. Tous les élèves sont équipés de tablette et peuvent accéder à internet en direct. « Nous devons nous faire à l’idée que nous ne sommes plus les seuls transmetteurs de savoirs », relève une enseignante. Les projets sont construits collégialement à l’image du kit de survie à l’étranger, élaboré en cours d’anglais par une classe destinée à partir en voyage scolaire dans les prochains jours.

Lors de deux regroupements des 12 pays européens (avril 2013 et avril 2014), deux professeurs du Lycée, Boris Colin, professeur d’histoire géographie et Sophie Chauvineau, professeure d’anglaiLors de deux regroupements des 12 pays européens (avril 2013 et avril 2014), deux professeurs du Lycée, Boris Colin, professeur d’histoire géographie et Sophie Chauvineau, professeure d’anglais, ont pu observer des dispositifs techniques et pédagogiques plus appropriés aux publics lycéens.

Par de nouveaux aspects matériels (mobilier scolaire), numériques (tablettes et ressources) et pédagogiques (« classe inversée »), germe l’idée d’une convergence de toutes ces nouvelles modalités afin de révolutionner l’enseignement en lycée. Un soir de mai 2014 naît l’idée du projet « Classe du Futur » lors d’une réunion de l’équipe pédagogique de Terminale E.S.

Six idées-force sont alors proposées :

  • Attribuer aux 2 classes de Terminales ES deux salles totalement réaménagées (fonctionnement en îlots, espaces lectures, espaces multimédias, murs d’écritures…) qui conditionnent la mise en œuvre efficiente du choix pédago-technologique innovant.

  • Fonctionner principalement en pédagogie inversée avec une équipe qui s’implique dans l’expérimentation (utilisation des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs : Padlet, Drive…), progression et animation pédagogiques communes par discipline.

  • Équiper les élèves et les enseignants d’un micro-ordinateur portable tactile convertible en tablette (arrêt total du livre papier) qui combine avantages notebook / tablette.

  • Équiper les deux classes de l’ensemble des éléments de pédagogie numérique disponibles à ce jour (visionneur numérique, TBI interactif, Dalles interactives, Espace de création multimédia…)

  • Maximiser les opportunités de pédagogie différenciée, à la fois temporellement et spatialement par le renouveau provoqué par le numérique dans la liaison domicile / lycée.

  • Proposer des activités bâties sur le collaboratif et l’autonomie par la maîtrise des outils pédagogiques numériques et par les échanges enrichis prof/élèves que ces outils induisent.

Quatre aspects matériels sont à considérer :

  • Équipements informatiques mobiles : Micro-ordinateurs portables tactiles convertibles en tablettes  avec caméra intégrée = 60 exemplaires élèves et 10 exemplaires enseignants.

  • Réaménagement spatial total des deux salles avec création d’un espace lecture, travaux de peintures et d’agencements globaux dans les deux salles.

  • Élaboration d’espaces numériques avancés pour la création multimédia avec mobilier adapté : visionneur (x2), postes informatiques standards, imprimante laser wifi, bornes wifi dans les deux salles ; à venir : caméra numérique pour la création multimédia (x2), postes informatiques avancés (x2).

  • Équipement en mobilier pour les élèves : chaises à roulettes et avec tablette (62 ex).

Soit un estimatif de Micro ordinateurs-portables tactiles convertibles en tablettes : 48.370€

Équipements mobiliers : 13.130€ total Région : 61.500€

Équipements divers (bornes, visualiseurs, imprimante, housse, peinture…) pris en charge par le lycée : 3.400€.

Calendrier :

Mise au point du projet, dépôt auprès des tutelles : mai – juin 2014

Retour des tutelles, ajustement pour présentation au Président de Région en sept 2014

Consultation, commande des matériels par la Région : octobre 2015

Livraison : janvier et mars 2015 pour un début des cours mi mars 2015.

L’enseignement est un chemin entre la tradition à transmettre et la modernité qui s’impose à l’élève comme au maître. Cette dernière devenue prégnante, voire même envahissante au travers d’outils depuis l’irruption de l’ordinateur, est à maîtriser au plus tôt dans le cadre des apprentissages (identification, caractérisation, contextualisation, distanciation, conceptualisation) afin de former l’esprit critique et un comportement responsable.

1. Du numérique en général au numérique pour usage pédagogique à Theuriet

Les usages numériques ont débarqué en force dans notre société, et à l’école sans qu’elle n’en maîtrise véritablement l’envahissement, ou avec pour seule réponse leur mise à l’écart de la pédagogie ! Ils sont donc présents mais en marge, « en douce », en catimini voire en toute illégalité. Pourtant prémunir vraiment les élèves des effets négatifs des usages numériques (surconsommation, déshumanisation) ne peut se faire qu’en les apprivoisant voire les adoptant…

IlLiving Schools Lab y a quelques semaines, le lycée a été choisi comme établissement partenaire en France pour participer à un réseau européen autour de la question du numérique : le réseau Living Schools Lab. Sous la houlette de l'Union Européenne, ce projet vise à mettre en réseau les établissements afin de diffuser et partager des expériences de pratiques pédagogiques innovantes autour de la question du numérique à l'école.

Exemple de travail collaboratif avec les tablettesContinuant sur sa dynamique, le lycée A. Theuriet s’engage de nouveau dans le projet Living School Lab.
Ce projet de grande envergure mis en place par l’Union Européenne vise à créer une grande communauté européenne du numérique à l’école. Le lycée a saisi l’année dernière cette chance de pouvoir représenter (avec 6 autres établissements français, dont notre partenaire LPII) la France à ces grands rassemblements.