ILéxoplanète Kepler 1625b et sa potentielle exolunel y a peu, deux astronomes du nom d'Alex Teachey et David Kipping, tout droit issus de la fameuse université de Columbia à New York, pensent avoir découvert une exolune se trouvant en orbite autour d’une exoplanète nommé Kepler 1625b. Située à 8000 années lumières de notre très chere Terre, ce serait la première exolune découverte dans sa catégorie en dehors de notre système solaire.

Pour flairer sa présence les astronomes ont perçu 40 heures d’observation grâce au satellite HUBBLE octroyé par la NASA. Le principe est simple : observer un transit planétaire qui serait la preuve du passage d’un corps céleste entre l’observateur (Hubble) et un objet (l’exoplanète Kepler 1625b en l’occurrence). Malgré de nombreux calculs astronomiques certes d’une grande fiabilité, l’exolune Kepler 1625b s’avère être passée devant Hubble 78 minutes plus tôt que prévu.

En réalité, malgré les observations réalisées et les études portées sur le sujet, les astronomes ne peuvent pas encore à ce jour affirmer l’exacte existence de cette exolune, c’est pour cela qu’ils préfèrent rester prudents face aux résultats obtenus. Si l’existence de cette dernière s’avérait être affirmée avec exactitude ce serait une découverte unique en son genre : en effet elle ne ferait que 1.5% de la masse de son exoplanète, similaire à notre Lune que nous connaissons qui ne fait que 1.2% de la masse de la Terre. Cela encourage les chercheurs à dire qu’il s’agit d’une exolune et non d’une seconde planète.

La découverte de cette exolune qui s’apparenterait à une géante gazeuse n’est donc pour l’instant qu’hypothétique, néanmoins les astronomes s’efforcent de prouver sa véritable existence. 

La conquête spatiale aujourd’hui ne s’arrête pas, elle ne fait que progresser, toujours dans l’espoir d’en connaître un peu plus chaque jour sur notre gigantesque univers…