Cactualité scientifique'est le dimanche 12 Août, que la sonde Parker Solar Probe s'est envolée en direction du soleil. Son objectif est simple : s'approcher du soleil comme aucun autre engin terrestre s'en est approché. Son arrivée est prévue en Novembre 2018, mais elle ne sera au plus près de la surface du soleil qu'en 2024.

Le soleil, cet astre qui gouverne toute vie sur Terre, n'en demeure pas moins mystérieux. De nombreuses éruptions surgissent sur notre soleil, la puissance de ses éruptions pouvant se comparer à des millions de bombes atomiques sur Terre. Les effet de ses tempêtes solaire peuvent être ressentis sur Terre et les conséquences peuvent alors être dévastatrice sur la technologie (plus de téléphone, plus d'internet…) il est donc essentiel de comprendre le phénomène d'éruption pour pouvoir plus tard être capable de les prévoir.

Pour vraiment le connaître, il faudra repousser l'impossible. C'est ainsi que la NASA et l'Agence Spatiale Européenne vont s'unir pour parvenir à relever ce défi.

Les ingénieurs se sont trouvés face à un défi insurmontable. En effet, comment construire une sonde qui résistera à un environnement aussi hostile ? Les ingénieurs des deux missions ont dû construire des boucliers thermiques capable de résister à un brasier. Le vaisseau est donc équipé d'un bouclier en composite carbone d'une douzaine de centimètres d'épaisseur qui doit le protéger d'une température de 1400°C.

Parker Solar Probe va s'approcher de notre étoile pour en étudier la « couronne », atmosphère mal connue d'où s'échappe le vent solaire découvert par Eugène Parker. Rappelons que Eugène Parker, est un jeune scientifique qui en 1958 a écrit un article dans lequel il prédisait la présence de vent solaire (flux de matière qui s'échappe en continu du soleil).

Dans deux mois, début octobre, elle atteindra Vénus, pour une première assistance gravitationnelle, qui l'enverra sur une orbite elliptique autour du Soleil lui faisant approcher le Soleil début novembre, à 24 millions de kilomètres. Mais pour arriver sur la barre stratégique des 6 millions de kilomètres, elle devra tourner autour de lui pour s'approcher un peu plus à chaque passage. C'est en Décembre 2024 après 7 ans de missions que Parker Solar Probe pourra analyser l'atmosphère même de notre étoile

Leur voyage est un enjeu majeur pour l'humanité

actualité scientifique 1

Sources :

https://www.google.fr/search?q=parker+solar+probe&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi_3IPqjOvdAhWNx4UKHWS1BbMQ_AUIECgD&biw=1524&bih=724#imgrc=COtFrWceg2WoPM:&spf=1538598213740

https://www.google.fr/search?q=parker+solar+probe&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi_3IPqjOvdAhWNx4UKHWS1BbMQ_AUIECgD&biw=1524&bih=724#imgrc=6rcre0nNd3j-eM:&spf=1538598213744

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/08/10/parker-solar-probe-la-sonde-qui-va-toucher-le-soleil_5341184_1650684.html

https://solar-probe.cnes.fr/fr

https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0302055995362-parker-solar-probe-la-mission-de-la-nasa-qui-va-sapprocher-au-plus-pres-du-soleil-2196254.php