Ophysique chimien était en Physique Chimie, jeudi

On voulait lire un petit pli, jeudi

Mais c’était un message caché,

Il nous fallait le décrypter

Et une chanson reconstituer

 

Et alors on a transformé, jeudi

Une petite webcam d’ordi, jeudi

En une caméra infrarouge

Non pas pour voir tout ce qui bouge

Mais pour distinguer le caché

 

Une fois cette webcam changée, jeudi

Sur un ordi on l’a branchée, jeudi

Avec les diodes, on a pointé

Le petit mot déjà placé

Devant la webcam modifiée

 

Et du laser on a pointé, jeudi

Cet énigmatique petit pli, jeudi

Et ainsi il a renvoyé

A la caméra le secret

Qu’auparavant il contenait

 

Car les plus proches longueurs d'ondes, jeudi

Diffusées dans les infrarouges, jeudi

Sont émises par le film noir

Impossible pour nous de les voir

Jusqu'à la camera magique

 

Tous ces infrarouges invisibles, jeudi

Nous, nous les avons aperçus, jeudi

Les longueurs d'ondes, les infrarouges

Grâce à la jeune technologie

Tout devient possible aujourd'hui

 

Ainsi on a reconstitué, jeudi

En plein cours de Physique Chimie, jeudi

La musique de Pierre Perret 

Sur le racisme, les étrangers,

Et cette chanson s’appelle Lily.

 

« On la trouvait plutôt jolie, Lily

Elle arrivait des Somalis, Lily

Dans un bateau plein d’émigrés

Qui venaient tous de leur plein gré

Vider les poubelles à Paris

 

Elle croyait qu’on était égaux, Lily

Au pays d’Voltaire et d’Hugo, Lily

Mais pour Debussy en revanche

Il faut deux noires pour une blanche,

Ça fait un sacré distinguo »