CDSC03539mine mouvement est né il y à 3 ans en Estonie, et cette année 150 pays y ont participé. Le but ? Rassembler 5 % de la population mondiale afin de nettoyer notre planète (villes et campagnes) et de sensibiliser un maximum de gens à l’importance de jeter les déchets dans la bonne poubelle.

A l'initiative de Mme Quentier, des élèves volontaires ont participé samedi 15 à la journée à Poitiers, avec un programme chargé.

 

Étape 1 : Ramassage déchets

Trois groupes d'une vingtaine de personnes partent dans différents endroits de Poitiers. Pour notre part, nous nous dirigions vers Le pont neuf et les rives du Clain. Le regard fixé sur le sol à la recherche de déchets, mouchoirs, canettes, bâtons de sucettes sont nos premières trouvailles dans les parterres de fleur de Blossac.

Puis en sortant du parc : 1er constat= on remarque que nous ne faisons pas attention où nous marchons, car avec un peu d’attention on découvrait un déchet tous les mètres. Tous ces petits déchets jetés au sol plutôt que dans les poubelles sont omniprésents et empêchent réellement d’avoir une ville « clean ».

Étape 2 : Pique-nique collaboratif avec ambiance festive (musique/danse/jeu)

Moment très convivial et détendu où tout le monde était rassemblé pour manger, parler et faire des jeux. Nous voyons que beaucoup de personnes sont impliquées dans ce mouvement citoyen, en espérant qu’il grandisse grandisse d'années en années !

Étape 3 : La séance de tri

Avec de nombreux sacs poubelles pleins de déchets suite aux « Run » du matin, il fallait maintenant répartir ces déchets dans les différents poubelles adéquates, des plus petits aux plus gros (mégots, Écran plat/Vélo trouvés dans des buissons).

Étape 4 : Sensibilisation à la pollution

Les étudiants qui ont organisé ce World CleanUp day Poitiers, ont également mis en place des stands de sensibilisation sur la pollution des différents déchets. Que ce soit par rapport à leur temps de dégradation ou bien de leur effet nocif sur la nature. Savez-vous quelles conséquences ont les mégots sur les rivières et leurs habitants ?

Étape 5 : Déambulation mégoteuse

Kesako ? C’est une marche ayant pour but de sensibiliser les passants. Nous étions guidés par Alternatiba Poitiers (association de lutte contre le réchauffement climatique) qui avait mis en place un orchestre et un spectacle de rue afin de sensibiliser les gens sur la saleté des rues causée par la quantité de mégots.

Enfin nous aimerions souligner que l’on n’était pas là pour juger les fumeurs, mais pour les responsabiliser : après tout qu’est-ce que faire 3 mètres jusqu’à une poubelle ? !

 

Encore merci aux participants (Amélie, Léa, Pierre-Luc, Thierry, Clotilde, Albane, Sarah, Maëlle, Kyllian, Mathilde, Roxane, Annwenn, Milly, Florentin, Léo, Minka, Nathan ainsi qu’Anton et Alexandre anciens élèves) et aux personnels du lycée André Theuriet de s’être impliquées dans cette cause écologique.