PLANNING DES CONSEILS DE CLASSE 2ème trimestre

  Lundi 1er mars

 Mardi 2 mars  Jeudi 4 mars  Lundi 8 mars
 17h45 - T Nairobi 15h45 - T Londres

17h45 - T Tokyo

17h45 - T Athènes

17h45 - T Oslo

17h45 - 2nde

 
 17h45 - 2nde

 

Mardi 9 mars Jeudi 11 mars Lundi 15 mars  Mardi 16 mars
15h45 - 2nde 4

17h45 - 2nde 1

17h45 - 2nde

17h45 - 2nde 6

17h45 - 1ère Berlin

17h45 - 1ère Mexico

17h45 - 1ère Paris 

17h45 - 1ère Rome

17h45 - 1ère Madrid 

 

I/ photo article InèsQu'est-ce que la maladie d'Alzheimer ?

La maladie d'Alzheimer est une maladie neuro dégénérative, ce qui signifie une atteinte cérébrale progressive, conduisant à la mort neuronale. Celle-ci est caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles (=cognitives), conduisant ainsi à des répercussions dans les activités de la vie quotidienne.

II/ La découverte des scientifiques

Des chercheurs ont découvert le rôle principal d'une voie métabolique ayant un rôle crucial dans les troubles de la mémoire de la maladie d'Alzheimer. Ces travaux, publiés dans Cell Métabolisme le 3/3/2020, montrent chez la souris que la prise d'acides aminés sous forme de complément alimentaire restaurerait la mémoire spatiale. Cette capsule peut ainsi protéger les neurones et prévenir les maladies. Ces travaux ont mis en avant le rôle particulier d'un acide aminé, la L-sérine, qui joue un rôle essentiel pour la mémoire. La L-sérine produit un autre acide aminé, la D-sérine, connue pour stimuler des récepteurs essentiels au bon fonctionnement du cerveau et donc à l'établissement de la mémoire.

Or, on voit que dans les cerveaux des souris modèles d'Alzheimer, moins de L-Sérine est produite. Le fait qu'il y ait moins de L-Sérine produite est donc la cause de la perte de mémoire des patients atteints.

Après avoir identifié l'origine de ces déficits de mémoire, les scientifiques ont testé sur des souris malades le respect d'un certain régime alimentaire sous forme de capsules de complément alimentaire de L-Sérine.

La restauration de la L-Sérine a ainsi permis, puisqu'elle la produit, la restauration de celle de D-Sérine dans le cerveau de ces souris et les scientifiques ont ainsi pu constater une nette amélioration des capacités de mémorisation. «Les fonctions de mémoire des souris ont ainsi toutes été restaurées par cette consommation alimentaire de L-Sérine», ont déclaré les chercheurs.

 

Ainsi, ces découvertes promettent de nombreuses avancées et ouvrent notamment la voie à de nouvelles stratégies dans le but de lutter contre cette maladie.

En outre, il semble important de préciser que cette nouvelle façon de traiter la maladie est ''seulement'' complémentaire aux thérapies médicamenteuses. Mais cette avancée, bien qu'elle soit révolutionnaire pour la maladie étudiée, pourrait également être appliquée à d'autres maladies présentant des modifications du métabolisme cérébral telles que les maladies de Parkinson et d'Hutington.

 

Sources / pour plus de précisions : https://www.cnrs.fr/fr/alzheimer-un-acide-amine-pour-aider-restaurer-la-memoire

https://www.santelog.com/actualites/alzheimer-la-l-serine-prometteuse-contre-le-declin-cognitif

https://www.francealzheimer.org/un-acide-amine-permettrait-de-restaurer-la-memoire/

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/memoire-alzheimer-acide-amine-pourrait-aider-restaurer-memoire-79858/

https://cosmico.fr/2020/03/18/acide-amine-piste-prometteuse-attenuer-perte-memoire-alzheimer/

https://dailygeekshow.com/traitement-alzheimer-acide-amine/

 

photo article Inès