Actualités scientifiques

vig_eolieneBienvenue dans la rubrique « Actualités Scientifiques » du site du lycée André Theuriet.
Ici, sont postées des brèves sur des résultats récents dans le domaine des sciences, et qui ont attiré l'oeil d'un élève.
Des sujets parfois très complexes pour un niveau lycée, certes, mais qui ont l'avantage de présenter, tout au long de l'année, un panel du type de recherche effectuée de par le monde.
Bonne lecture !

Vincent Carrier, professeur de physique-chimie

___  

I/ photo article InèsQu'est-ce que la maladie d'Alzheimer ?

La maladie d'Alzheimer est une maladie neuro dégénérative, ce qui signifie une atteinte cérébrale progressive, conduisant à la mort neuronale. Celle-ci est caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles (=cognitives), conduisant ainsi à des répercussions dans les activités de la vie quotidienne.

Enciseau moléculaire octobre 2020, le prix Nobel de chimie a été attribué a Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doucha pour le développement d’une méthode d’édition du génome, en l’occurrence, le système d’édition CRISPR-Cas9. La technique Crispr-Cas9 est une méthode d’édition du génome. On parle aussi de « ciseau génétique » car il s’agit de couper une partie d’un brin d’ADN. La méthode semble simple mais elle a nécessité plus de 30ans de recherches.

Aurhinoceros laineux retrouve siberie nord de la Russie, plus précisément en Sibérie, un rhinocéros laineux a été découvert.

I- Le rhinocéros laineux

Le rhinocéros laineux est un mammifère datant il y a 30 000 ans. C’était une espèce robuste et grande pouvant mesurer de 1,6 à 2m de hauteur et jusqu’à 3m de long. Il avait 2 cornes dont une mesurant jusqu’à 1,30m. Il possédait une épaisse fourrure brune afin de se résister au froid.

Lafusion découverte des réactions de fusion date du début du XXe siècle. Après quelques expériences, l'astrophysicien Arthur Eddington suggère en 1920 que l'énergie des étoiles est due à la fusion de noyaux d'hydrogène en hélium. En 1934, Ernest Rutherford réalise la première réaction de fusion en laboratoire (cette fusion est faite avec deux atomes de deutérium qui est un isotope de l’hydrogène). Ce principe de fusion a été plus ou moins laissé de côté au profit du principe de la fission nucléaire énormément exploité et étudié pendant la seconde guerre mondiale avec la course au nucléaire . Il ne faut pas confondre fusion et fission nucléaire !

Lananomédecine nanomédecine, qu’est-ce que c’est ?

Les nanotechnologies et les nanosciences sont l'étude, la fabrication et la manipulation de structures, de dispositifs et de systèmes matériels à l'échelle de moins d'une quarantaine de nanomètres. Les nanosciences et les nanotechnologies sont au croisement de plusieurs disciplines scientifiques comme l'électronique, la mécanique, la chimie, l'optique, la biologie qui manipulent des objets d'une taille de l'ordre du nanomètre. Un des objectifs majeurs des nanotechnologies est de créer des nanomachines.

KevenphotoarticleMarieAurore Walgamott, amputé à la suite d’un accident il y a 17 ans, a retrouvé le sens du toucher grâce à son bras robotisé . Il peut contrôler son bras robotique par la pensée. Ce bras peut bouger dans 6 directions différentes et redonner 119 sensations de toucher. Il peut reconnaître les yeux fermés si l’objet est petit, grand, mou, ou dur.

Enphoto2 article ondes gravitationnelles 2030, un projet de télescope à détection d'ondes gravitationnelles de troisième génération devrait avoir lieu en Europe. Ce projet est nommé « Télescope Einstein », il permettra de détecter un million d’ondes gravitationnelles par an. Mais qu’est-ce qu’une onde gravitationnelle ?
Ce sont des ondes électromagnétiques issues de l’ondulation de l’espace temps provoquées par la collision d’éléments massifs tels que des trous noirs ;
comme une onde électromagnétique, elle se déplace à la vitesse de la lumière !

LephotoarticleMaya Marine 10 septembre 2020, Catherine Dulac a été récompensée par le prix «Breakthrough Prize», en français le Prix des Percées. En effet cette neurobiologiste française établie à l’université de Harvard (Massachusetts), a découvert l’endroit du cerveau des souris où l’on trouvait l’instinct parental. Ses recherches, depuis les années 90 portent sur l’instinct parental des souris. En effet dans le comportement normal des souris mâles, on compte un caractère infanticide et agressif à l’égard des autres mâles, alors que chez les femelles, on retrouve l’instinct maternel.